Auto-completion, kèskeçé ?


Pour expliquer l'auto-complétion à ceux (ou celles) qui ne connaissent pas cette fonction, rien de tel qu'un petit exemple en situation, avec l'avant et l'après.

Supposons que vous soyez en root, dans son emplacement par défaut, c'est à dire " /root "

 [root@centos-test ~]# pwd
 /root



Dans les deux cas, nous tapons les 3 lettres de la commande " yum " suivies d'un espace, puis appuyons sur la touche " tab " du clavier :

  • Voici, grossièrement, le " avant " (mode Birkin /ON)
[root@centos-test ~]# yum 
.abrt/                                 .gconf/                                   
anaconda-ks.cfg                        .gconfd/                                  .nautilus/
.bash_history                          .gnome2/                                  .nx/
.bash_logout                           .gvfs/                                    .pulse/
.bash_profile                          .ICEauthority                             .pulse-cookie
.bashrc                                .imsettings.log                           .spice-vdagent/
.cache/                                install.log                               .ssh/
.config/                               install.log.syslog                        .tcshrc
.cshrc                                 .lftp/                                    .xauthfX
Desktop/                               .local/                                   .Xauthority
downloads/                             .mozilla/                                 
.esd_auth



  • Voici une idée de la même manip, après installation de l'auto-complétion (mode Birkin /OFF) :
[root@centos-test ~]# yum 
--assumeyes        --debuglevel       --enableplugin     groupremove        list               --randomwait       search             upgrade
--cacheonly        deplist            --enablerepo       help               makecache          reinstall          --setopt           --verbose
check              --disableexcludes  --errorlevel       --help             --nogpgcheck       --releasever       shell              version
check-update       --disableplugin    --exclude          history            --noplugins        remove             --showduplicates   --version
clean              --disablerepo      groupinfo          info               --obsoletes        repolist           --skip-broken      
--color            distro-sync        groupinstall       install            provides           resolvedep         --tolerant         
--config           downgrade          grouplist          --installroot      --quiet            --rpmverbosity     update



Explication :

Sans la complétion automatique, le système ne sait pas vous proposer autre chose que le contenu du dossier dans lequel vous vous trouvez. Il vous liste donc les différents fichiers qui se trouvent dans l'arborescence en cours (donc /root dans notre exemple).

En revanche, avec l'auto-complétion, il vous propose les différentes suites ou options possibles avec le début de la commande que vous venez de rentrer. Pour en terminer avec notre exemple, vous constaterez que les "propositions" du système, sont en fait les options possibles de la commande " yum ".



Installation sous CentOS / RedHat toutes versions


Il vous faut les dépôts tiers " rpmforge ". Avec ce dernier, nous vous conseillons d'installer également, si ce n'est déjà fait, le plugin " yum-priorities ".
Vous trouverez toutes les explications sur notre page dédiée aux Dépôts sous CentOS.

  • Passez en "root " pour l'installation :
# yum install bash-completion


  • Et la prise en compte immédiate de l'auto-complétion :
# source /etc/bash_completion





Vous pouvez commenter ou participer à l'amélioration de cet article via le topic dédié du forum.